CatégoriesFaire soi-même

La lessive faite maison

La recette de NEYA:

Ingrédients:

Pour 1 Litre de lessive, il vous faut :
– un contenant en verre d’1 Litre avec bouchon.
– 17 g de savon de Marseille en paillettes.
– 17 g de bicarbonate de soude.
– 15 g de cristaux de soude.
– 900 ml litre d’eau (il faut laisser de la place pour les ingrédients et pour pouvoir remuer).
– 20 gouttes d’huile essentielle.
Si vous avez une beaucoup de linge blanc dans votre tournée de lessive vous pouvez ajouter du percarbonate de soude qui ravive le blanc. Pour 1 litre de lessive prévoir 11 g de percarbonate de soude.

Recette:

Faites chauffer l’eau dans une casserole.
Quand elle commence à bouillir, ajoutez le savon, le bicarbonate et les cristaux de soude.
(et le percarbonate si besoin).
Remuez jusqu’à ce que les paillettes de savon soient totalement fondues.
Laissez tiédir et transvasez dans une de vos vieilles bouteilles de lessive.
Une fois le mélange refroidi, versez l’huile essentielle de votre choix : lavande vraie (lavandula angustifolia) et pamplemousse (citrus paradisii) en particulier pour les bébés ou en cas de grossesse, petitgrain bigarade (citrus aurantium amara), monoi, menthe, citron….. .
Évitez les huiles de myrrhe, d’encens, de benjoin, de litsée citronnée, de mandarine… qui risqueraient de tacher le linge.
Attention, en refroidissant le mélange peut légèrement se solidifier dans la bouteille. Cela peut arriver si la concentration de lessive est trop importante par rapport à la quantité d’eau.
Il suffit de passer la bouteille sous l’eau chaude et de remuer énergiquement. Vous pouvez aussi rajouter un peu d’eau chaude pour diluer un peu plus.

Versez 10 cl du mélange dans le bac à lessive de votre machine à laver.
1 Litre de cette lessive vous permet de faire 100 lessives !!!!!

Petite histoire la lessive…

Au temps de la PREHISTOIRE (100.000 –30.000 av. J.C.) , l’homme préhistorique se lavait et nettoyait ses vêtements, il n’utilisait que de l’eau.
Au TEMPS ANCIENS (2500 av. J.C. -476 après J.C., environ 3000 ans), les Romains utilisaient des laveries publiques appelées “ateliers de foulons”, où les employés lavaient le linge en utilisant certains détergents (savon , suif etc..).. .
L’urine humaine ou animale était couramment utilisée comme agent nettoyant dans les temps anciens. Le premier savon « primitif » était obtenu avec de cendres de bois et d’autres plantes, par extraction avec de l’eau. Le mot savon viendrait du nom d’une colline de Rome, la colline Sapo, où les animaux étaient sacrifiés et brûlés. Le suif, c’est-à-dire la graisse animale et les cendres du bûcher étaient emportés par la pluie qui ruisselait le long de la colline, en se mélangeant au sol argileux jusqu’au bord du Tibre. C’est en Orient que son utilisation vit le jour, avant de se répandre en Occident
Au Moyen -Age, les hommes commencent à avoir une peur superstitieuse de l’eau, croyant qu’elle véhicule des maladies. Les vêtements ne sont lavés qu’après avoir été portés plusieurs mois avec du savon. Dans les pays d’Europe du Nord, le savon était fabriqué avec des graisses animales, dans les pays méditerranéens, comme le sud de la France, le savon était fabriqué avec de l’huile d’olive.
A la Renaissance (1450 –1700) les médecins craignent une propagation des maladies contagieuses et prônent de prendre un bain tous les jours! En France, le savon était fabriqué à petite échelle à partir de suif de chèvre et de cendres de bouleau . Au XVII ème siècle on construit à Toulon la 1ère savonnerie industrielle.
Au XVIII et XIX ème SIECLES, la propreté personnelle va de pair avec l’essor industriel (première machine à laver crée en 1850).
Au XXe et XXIe SIECLES, jusqu’à la grande guerre, chaque ferme possédait un cuvier pour y faire la lessive, au cours des deux guerres mondiales, les recherches dans le domaine des détergents furent accélérées en raison des pénuries de graisses animales et végétales et du besoin des armées de nettoyer les uniformes dans de l’eau froide et calcaire.
Les produits à base de savon ont peu à peu été remplacés par des détergents synthétiques issus de dérivés du pétrole, d’huiles végétales et de graisses animales.

1 Commentaire

  1. Excellente recette, très facile à réaliser avec des produits simples, et naturels.Le résultat est efficace, le linge est propre et il sent bon.

Laisser un commentaire